Déclaration du CNR-MUN à l’occasion du 49ième anniversaire de l’assassinat de Ruben Um Nyobé par les forces coloniales françaises.

Lire la déclaration en PDF Hommage___Um_Nyob__13_sept_2007

Le 13 septembre 1958, notre héros national, Ruben Um Nyobè tombait sous les balles assassines de l’armée française dans son maquis de Boumnyebel. Il a été tué pour avoir revendiqué une indépendance vraie et totale pour notre pays et pour l’Afrique. Une indépendance factice fût par la suite accordée au Cameroun et sa gestion confiée aux  suppôts de la France qui étaient farouchement opposés à toute idée d’indépendance et de retrait des forces coloniales françaises de notre territoire. C’est ainsi qu’est née la lignée politique de larbins néocoloniaux corrompus au pouvoir à Yaoundé depuis 1960 et ce, contre la volonté des camerounais! C’est ici que se situe la responsabilité de l’Etat français dans la castration de notre pays et de l’Afrique, responsabilité qu’a tenté d’absoudre Nicolas Sarkozy dans un discours transpirant de révisionnisme, tenu il y a quelques semaines à l’université de Dakar, au Sénégal. Nous devons nous battre contre tous ces révisionnistes anciens et nouveaux pour qui « l’Afrique et les africains sont responsables de ce qui leur arrive »

En ce moment où nous, progressistes camerounais et africains, rendons un hommage national et international à notre héros Um Nyobé pour son nationalisme, son patriotisme et sa générosité militante, Paul Biya, héritier et valet du colonialisme et de l’impérialisme français au Cameroun, pleure et rend un hommage appuyé à son bourreau Pierre Messmer, décédé il y a quelques jours à Paris. Rappelons pour ceux qui ne le savent peut-être pas, que Pierre Messmer fût un assassin-génocidaire du peuple camerounais et ancien Haut Commissaire du gouvernement français au Cameroun de 56 à 58, aux méthodes rustiques et s’illustra par des massacres de grande échelle sur les populations civiles au nom de la « pacification du Cameroun », sous entendue la lutte acharnée contre les indépendantistes de l’UPC !

Le Conseil National  pour la Résistance  –  Mouvement Um Nyobiste, ne se reconnaît pas dans l’hommage rendu à Pierre Messmer par Monsieur Biya et ses amis et tient clairement à s’en désolidariser !

49 ans après l’assassinat de Um Nyobè, sa pensée politique reste très actuelle et les luttes qu’il a menées pour notre liberté et l’indépendance restent entières. Nous devons continuer avec détermination cette lutte, malgré la pensée unique dominante et un environnement national particulièrement hostile, pour le triomphe de l’idéal nationaliste et panafricaniste pour lequel Um est mort.

En ce moment où les apatrides serviles au pouvoir à Yaoundé viennent à la suite des élections législatives du 22 juillet 2007 de réaliser un énième hold-up électoral et s’apprêtent à manipuler la constitution pour donner un autre mandat à Paul Biya, les forces politiques saines se reconnaissant dans la pensée et l’action politiques de Um Nyobè et celles qui se réclament de sa lignée politique, ont une  responsabilité  historique : s’organiser pour arrêter la déchéance camerounaise en chassant les tenants de l’ordre néocolonial du pouvoir à Yaoundé !

C’est pourquoi, le Conseil National  pour  la Résistance– Mouvement UmNyobiste appelle à un Front des forces politiques saines, dont l’action se situe dans la défense de l’indépendance nationale, pour la mise sur pied d’une dynamique politique commune afin de préparer l’alternance politique et le changement au Cameroun.

Le Conseil National pour  la Résistance–Mouvement UmNyobiste (CNR-MUN) lance enfin un appel à tous les patriotes camerounais pour qu’ils s’associent à la célébration du cinquantenaire de l’assassinat de Um Nyobè qui se tiendra en septembre 2008 à Paris. Les détails de cet évènement seront communiqués ultérieurement.

Honneur et gloire éternelle à Um Nyobè et à tous les Martyrs de la liberté!

Vive notre Um Nyobè National !

Fait le 12 Septembre 2007

Pour Le Conseil National pour la Résistance/

Mouvement Um Nyobiste (CNR-MUN)

Tene Sop

Secrétaire Général