KS_Chavez_BM_Politi_754434g

Le Président du Venezuéla, le révolutionnaire Hugo Chavez, vient de donner une véritable lecon de démocratie aux tyranneaux africains qui tripatouillent frauduleusement les constitutions de leurs pays pour confisquer le pouvoir, et sans l'aval de leurs peuples, quoique prétendant le faire au nom de ces même peuples.

Hugo Chavez, qui souhaite rester à la tête de la Bolivie "le plus longtemps possible afin de finaliser son projet de faire de son pays, une république socialiste", était limité dans son ambition par la constitution bolivienne. qui limite , comme dans de nombreux pays démocratiques, le nombre de mandats présidentiels à deux. Et pour lever ce verrou, le "camarade Hugo" avait décider de consulter ses concitoyens, par voie de référendum. Référendum qu'il vient de remporter brillamment avec près de 55% de suffrages, contre 45% aux partisans du "non à la modification constituionnelle". Reférendum transparent, sans fraudes et sans contestations post-referendum!

Chavez peut maintenant briguer un 3e mandat en 2012 et rester au pouvoir autant qu'il le souhaite, pourvu que le peuple de Bolivie lui maintienne sa confiance.Mais là est une autre affaire!

Le peuple bolivien a donc parlé et de facon très audible en indiquant très clairement qu'il souhaite la poursuite de la "révolution bolivarienne"de Chavez, qui a redonné à la Bolivie son indépendance et engagé une véritable révolution sociale qui a vu une redistribution des richesses nationales et la construction de nombreux projets sociaux au profit des plus défavorisés, jadis, exclus de la manne pétrolière dont regorge le pays de Simon Bolivar.

chavez_hugo_g

Voilà un président qui est au travail! En 10 années de pouvoir, le Bilan du président Chavez est largement positif, raison pour laquelle ses compatriotes ont souhaité lui laisser la voie libre, pour la poursuite de son action à la tête de la Bolivie. Le moins que l'on puisse dire est que le président Chavez n'est pas seulement actif en Bolivie. Qui ne se souvient pas de ses sorties enflammées á la tribune de l'assemblée Générale des Nations Unies pour dénoncer l'impérialisme américain dans le monde et sa "sale guerre" en Irak? Qui ne se souvient de l'expulsion tonitruante de l'ambassaseur sioniste d'Israel,de Caracas en janvier 2009, au plus fort de la guerre criminelle de  l'Etat hébreux contre les enfants et les femmes palestiniens?

Paul Biya, Bongo, Sassou et autres, véritables roi-fainéants des tropiques, n'ont rien foutu pour leurs pays respectifs, qui ont sombré dans l'abîme de la misère et de la corruption. Au lieu d'avoir honte de leurs bilans à la tête de leurs pays respectifs et de se retirer du pouvoir, cette bande de pillards corrompus et sanguinaires, ont le courage de faire changer la constitution de leurs pays par des Parlements instrumentalisés et corrompus, en prétendant le faire "au nom du peuple". Honte à ces tyrans!

Le président Chavez, vient de donner à ces dictateurs rétrograges, l'enseignement que lorsqu'on travaille pour son pays et pour son peuple, on n'a pas peur de ce dernier, on n'a pas peur d'aller à un référendum populaire transparent pour consulter ce peuple sur une question vitale comme la modification constitutionelle!

Voila la leçon qui nous vient de Caracas!

Vive la révolution Bolivarienne, Vive Chavez!!

Tene Sop

Secretaire Général du

Conseil National pour la Résistance-Mouvement Umnyobiste