Resister contre la Dictature et la confiscation du pouvoir au Cameroun

 

Samedi 02 Juillet 2011 à Bruxelles

          Salle Elzenhof, 15H00

 Alors qu’aucune condition n’est remplie pour faire du processus électoral un minimum-minimorum de démocratie, la préparation de la prochaine forfaiture électorale au Cameroun se prépare bon train.

C'est dans ce contexte que de nombreux camerounais font acte de candidature et/ou s’agitent en vue de se présenter à cette « élection ». Pendant ce temps, d’autres luttent pour améliorer le processus électoral et font de cette amélioration un préalable à la tenue d’une élection.

Les uns et les autres ont-il les moyens de faire échec au plan du dictateur, bien connu de tous, à savoir :

- le dictateur va se présenter malgré les débats intellectuels qui agitent certains ;

- il ne va pas reporter l’élection présidentielle ;

- il va tricher pour la « gagner », comme les nombreuses autres fois.

 C’est pour examiner ensemble comment contribuer à faire enfin triompher la démocratie et les choix du peuple camerounais,

que le CODE vous propose de nous réunir ce samedi 02 juillet 2011 à Bruxelles sur le thème :

 

MASCARADE PRESIDENTIELLE DE 2011 :

RESISTER A LA CONFISCATION DU POUVOIR PAR P. BIYA.

 

AU PROGRAMME

 15H00 – 17H00 : Panel 1 :                           Peuples africains face au « monde »

1- Régis ESSONO (PVA-Gabon) :       Les leçons de la crise ivoirienne pour les peuples africains francophones.

2- G. TENE SOP (CNR-MUN/CODE) : La communauté internationale contribue-t-elle à l’avancée de la démocratie en Afrique ?

3- Yves BENG (UPC) :            Quels soutiens extérieurs pour la libération du peuple camerounais ?

 

Modérateur : EMEH ELONG (CODE)

 

 17H00 – 17H30 :                          Animation musicale & dédicace avec

                                                           Yves BENG (http://djembekadon.fr/)

 

17H40 – 19H40 : Panel 2 :                      Elections véritables & démocratie sous l’autocratie

1-   Samuel NJUFOM (UPC) :Des élections démocratiques peuvent-elles se tenir au Cameroun en 2011

2-  Guy-Simon NGAKAM (FER) :  Les pistes d’une résistance victorieuse contre l’autocratie RDPC-Biya.

3-  Patrice NDJOUMI (CFM/CODE) :   Le rôle de la diaspora dans le soutien au peuple camerounais.


 Modérateur : Moïse ESSOH (CODE)

 

Par panel :      Introduction de 45 min (15 min/intervenant)       

Débat avec le public : 1H15

 19H40 – 20H00 : Conclusions de la journée – Drink final

 

Pour info et large diffusion.