Le 3e Forum du Réseau de la gauche africaine (ALNEF) s'est réuni du 25 au 27 novembre 2011 à Bamako au Mali et a rassemblé les délégués de partis  et Mouvements politiques de  Gauche venus d'Afrique, d'Europe et d'Amérique. Plus de 20 pays africains étaient représentés: Cameroun, Mali,  Bénin, Burkina Faso, Niger, Ghana, Erythrée, le Kenya, l'Afrique du Sud,le Soudan, Sénégal, Guinée, Rwanda, Burundi, Tunisie, etc. L'Europe etait représentée par la France, la Suède et l'Allemagne alors que le Venezuéla, le Brésil et les USA représentaient le continent américain.

IMG_0069

Parmis les temps forts de cette rencontre, figure la décision de tous les participants d'appuyer la candidature du Dr Oumar Mariko,Secrétaire Général du Parti SADI (opposition malienne) à l'élection présidentielle du 29 avril 2012 au Mali. Ce soutien est justifié par le combat du Dr Oumar Mariko contre l'impérialisme international et sa lutte pour la justice sociale au Mali.

En voici quelques unes des résolutions prises par le 3e Forum de la Gauche africaine à Bamako:

 IMG_0055

Motion de soutien  du Forum du Réseau de la Gauche africaine à la Candidature du camarade Oumar Mariko, candidat de SADI à l’élection présidentielle de 2012 au Mali.

 Afin de mettre en œuvre de façon concrète les idéaux de renforcement de la solidarité entre les partis et mouvements de la Gauche africaine pour lesquelles l’ALNEF a été créée, les organisations et mouvements de la Gauche Africaine, réunis à Bamako du 25 au 27 novembre:

Décident  unanimement  d’apporter leur soutien sans  ambiguïté, au camarade Oumar Mariko, candidat de SADI à l’élection présidentielle de 2012, afin de soutenir son combat anti-impérialiste, son positionnement aux côtés des couches exploitées et défavorisées du Mali et pour ses idées affirmées pour la justice sociale;

S’engagent à traduire ce soutien par diverses actions politiques concrètes  sur le terrain afin d’appuyer la campagne électorale du camarade Oumar Mariko;

En appellent à la vigilance du peuple malien afin qu’il choisisse le candidat qui défend ses intérêts et ceux de l’Afrique, à savoir le Dr Oumar Mariko.

Condamnent l’exclusion de notre allié, le parti SADI, de la Commission Electorale Indépendante et appellent à un rééquilibrage de celle ci, afin de garantir sa représentativité politique et son impartialité ;

Dénoncent les manœuvres des forces impérialistes et lobbies réactionnaires au service de la grande finance internationale qui essaient a travers leurs journaux, de présenter certains candidats au service des intérêts impérialistes comme «les grands favoris » à cette élection;

 Fait à Bamako, le 27 novembre 2011

 

Le 3e Forum de la Gauche Africaine (ALNEF)    

..........................................................................................................................................................................................

 

Résolution sur les élections de 2011-2012 en Afrique

Les 25, 26 et 27 Novembre 2011 s’est tenue à Bamako (Mali) la 3ème rencontre du Forum du Réseau de la Gauche Africaine. Les 23 partis et mouvements de gauche membres du Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF) ainsi que des observateurs, venus de l’Afrique de l’Est, de l’Ouest, du Nord, du Sud et du Centre, de la Suède, de la France, du Brésil, du Venezuela et des Etats-Unis d’Amérique y ont pris part.

La troisième rencontre de l’ALNEF, après une analyse profonde des enjeux et des risques entourant le contexte électoral plusieurs pays africains dont le Mali, le Kenya, le Maroc, le Sénégal, la Guinée, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo (RDC), l’Egypte, etc.;

-Considérant que certains régimes réactionnaires d’Afrique ne voient la perpétuation de leurs règnes qu’à travers hold-up électoraux, coups d’Etat militaires et révisions constitutionnelles afin de s’éterniser au pouvoir et/ou asseoir une succession de type monarchique à la tête de l’Etat;

-Considérant que ces régimes réactionnaires ne reculent ni devant l’ethnicisme, ni le tribalisme, ni même devant le meurtre, pour défendre leur situation de sinécure;

-Considérant qu’ils ne peuvent s’accommoder d’aucune forme de transparence, qu’elle soit en matière de gestion des affaires économiques, des médias d’Etat et des processus électoraux;

-Considérant la détermination des peuples, des partis de gauche et des associations de la société civile à s’opposer à toute forme de confiscation de la volonté populaire par des élections irrégulières;

-Considérant les conquêtes démocratiques qui ont exigé des sacrifices énormes, y compris au prix de centaines, voir des milliers de vies humaines;

Le 3e Forum du Réseau de la Gauche africaine:

-   Exprime ses vives préoccupations par rapport aux risques de basculement dans le chaos de plusieurs pays d’Afrique engagés dans de processus électoraux fort controversés;

-   Interpelle les Gouvernements, les Présidents monarques africains sur leurs responsabilités face à cette situation;

-   Demande à l’Union Africaine et aux autres instruments d’intégration, d’anticiper sur les crises électorales en Afrique, en œuvrant en amont à trouver des mécanismes de veille et de contrôle des élections, garantissant un vote juste et équitable;

-   Lance un appel aux gouvernements africains, pour la création de conditions garantissant le bon déroulement des élections dans un climat de démocratie, de liberté, d’égalité et de transparence;

- Exige :
-   L’organisation des élections par des instances réellement neutre et indépendante,
-   La création de cadres légaux organisant le financement des élections,
-   La promulgation de lois électorales démocratiques,
-   La garantie d’un égal accès pour tous les candidats aux médias publics ;

- Engage toutes ses organisations membres à intensifier les luttes populaires par la mobilisation des masses, notamment les jeunes et les femmes, contre toutes manœuvres de détournement et de confiscation de leurs suffrages et contre la dévolution monarchique du pouvoir;

- Dénonce vigoureusement le recours par des gouvernements néocoloniaux, au clientélisme, à la corruption, à l’intimidation, à l’emprisonnement voire aux assassinats d’opposants dont le but n’est rien d’autre que de neutraliser les organisations politiques et sociales, en lutte contre leurs politiques désastreuses;

- En Appelle à toutes les forces révolutionnaires, démocratiques et progressistes en Afrique et dans le monde à apporter leur solidarité active aux peuples africains en lutte pour :
-le respect et la réalisation de leurs droits à la libre expression ;
-la démocratie et le progrès
-la souveraineté, la libération nationale et sociale.

Fait à Bamako le 27 Novembre 2011

Le Forum du Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Résolution du 3e Forum du Réseau de la Gauche africaine sur les interventions militaires en Afrique

L’année 2011 qui s’achève a été marquée par un regain d’agressivité de l’impérialisme international sur le continent africain. Non pas seulement sur le plan politique et économique, mais surtout sur le terrain militaire.

L’agression militaire dont est l’objet notre continent (comme en Côte d’Ivoire et en Libye…) démontre toute l’actualité des luttes de libération menées par les peuples africains et appelle tous les partis et mouvements de la gauche et tous les progressistes africains, à organiser les masses pour la libération du continent de la domination impérialiste.

Tenant compte de ce qui précède, le 3e Forum de la Gauche Africaine, réuni à Bamako du 25 au 27 Novembre 2011:

1. Rend responsable les gouvernements Français ; Anglais et américains des crimes perpétrés contre les peuples libyens et ivoiriens;
2. S’oppose à toutes les interventions militaires sur le continent et appelle les gouvernements et peuples africains à combattre par tous les moyens les forces étrangères en Afrique;

3. Demande le départ immédiat du continent de toutes les armées étrangères et de toutes les forces d’occupation du continent, quelque soit leur mandat;

4. Exige la fermeture de toutes les bases militaires françaises et étrangères sur le continent africain;

5. Milite pour l’interdiction pour le commandement militaire étasunien (AFRICOM) de s’installer en terre africaine ou d’y mener des actions militaires;

6. Apporte son soutien ferme aux peuples Ivoiriens et Libyens dans leurs résistances contre l’occupation et l’agression impérialiste.

Fait à Bamako, le 27 Novembre 2011

Le Forum du Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MOTION SUR LA PALESTINE

Le 3ème forum du Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF) tenu à Bamako (Mali), du 25 au 27 novembre 2011 :
1-   Réitère son soutien inconditionnel au peuple palestinien dans sa juste lutte pour la libération nationale et sociale et l’édification d’un Etat démocratique et laïc sur toute la Palestine ;
2-   Appuie sa résistance et son combat multiformes contre l’occupant sioniste pour recouvrir ses droits nationaux, le démantèlement des colonies et le droit au retour de la diaspora en Palestine ;
3-   Dénonce le sionisme comme étant une forme de colonialisme et de racisme;
4-   Condamne le bellicisme de l’Etat d’Israël à l’égard des peuples et Etats de la région et soutient le peuple du Liban et de la Syrie dans leurs luttes pour la récupération de leurs territoires occupés par l’Etat sioniste d’Israël;
5-   Stigmatise vigoureusement le soutien aveugle des Etats-Unis et de l’Union Européenne à l’Etat d’Israël, soutien qui encourage ce dernier dans son bellicisme, son arrogance et son mépris légalité internationale.

Fait à Bamako, le 27 Novembre 2011

Le 3e Forum du Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MOTION DE REMERCIEMENTS

-   Considérant les conditions excellentes dans lesquelles s’est déroulée le 3e Forum du Réseau de la Gauche africaine (ALNEF) à Bamako;

-   Considérant l’accueil chaleureux et fraternel réservé à toutes les délégations participant à ce Forum, par les dirigeants et les militants du Parti SADI d’une part et par le peuple Malien d’autre part;

-   Considérant les résultats atteints par le Forum;

-   Considérant l’audience spontanée accordée à une délégation du Réseau de la Gauche africaine, par Monsieur le Président de la République du Mali;

Les participants au 3e Forum de la gauche africaine (ALNEF), tenue à Bamako du 25 au 27 novembre 2011;

-   Félicitent chaleureusement le Parti SADI, ses dirigeants et ses militants pour leur engagement dans l’organisation du 3e Forum du Réseau de la Gauche africaine (ALNEF);

-   Remercient les autorités du Mali, les dirigeants et les militants du parti SADI pour l’attention et les facilités dont le Forum a bénéficié et pour l’atmosphère amical et fraternel qui a prévalu tout le long des travaux;

-   Tiennent à témoigner leur profonde gratitude au Président de la République du Mali et au peuple du Mali, pour l’attention portée à la tenue de ce 3e Forum du Réseau de la Gauche africaine.

Fait à Bamako, le 27 Novembre 2011

Le Forum du Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF)