DIONCOUNDA veut violer l'accord de sortie de crise: Le MP22 en appelle à l'arbitrage du médiateur Compaoré

Le MP 22 constate avec inquiétude que le Président de l’Assemblée nationale, devant assurer prochainement l’intérim du président de la république, prend en complicité avec sa majorité parlementaire certaines initiatives qui risquent de mettre en péril l’accord cadre signé avec la CEDEAO, si des dispositions urgentes ne sont pas prises pour les recadrer.
Le MP 22 rappelle que selon les termes dudit accord, le président de l’assemblée n’assure que l’intérim du président de la république. L’unique mission qui lui est confiée s’arrête exclusivement à l’organisation des élections dans un délai maximum de 40 jours. Il n’a aucun pouvoir spécifique lui permettant de sortir de ce cadre.
La mise en place des organes de la transition et de la feuille de route de la transition, la désignation du Premier Ministre et des membres du gouvernement, ne relèvent nullement de sa compétence.
Aussi le MP22 sollicite vivement l’intervention urgente de la médiation pour mettre fin à tous risques de dérapage pouvant mettre en danger le consensus obtenu pour la mise en œuvre de l’accord cadre signé par le CNRDRE et la CEDEAO.


Bamako le 08 Avril 2012"


Le Mouvement Populaire du 22 Mars