Le Conseil National pour la Résistance – le Mouvement Umnyobiste (CNR-MUN) condamne fermement l’arrestation des leaders de l’UPC Alexis Ndema Nsame et Albert Moutoudou, lors d’une manifestation totalement pacifique à Douala le 26 février par le régime dictatorial sanguinaire de Paul Biya.

Le CNR-MUN appelle à leur libération immédiate et inconditionnelle et dénonce le climat de terreur que le pouvoir fasciste de Paul Biya tente de semer dans le pays en ce moment, afin d’empêcher la commémoration des massacres de Février 2008 au Cameroun, qui firent plus d’une centaine de morts, abattus par les forces de l’ordre.

La frilosité de ce pouvoir nécolonial croulant, face à toute revendication sociale ou politique démontre son caractère impopulaire et antipopulaire  de même que son manque d’assurance face à son bilan catastrophique qui a ruiné le Cameroun.

Le Conseil National pour la Résistance – le Mouvement Umnyobiste (CNR-MUN) manifeste sa solidarité avec l’Union des Populations du Cameroun (UPC) face à cette énième persécution, dont le but recherché, depuis 1955 au moins, n’est rien d’autre que de provoquer la disparition du mouvement  nationaliste camerounais.

A bas le pouvoir dictatorial de Paul Biya,

La lute continue, unis et solidaires, nous vaincrons!

Hambourg, ce 27 Février 2013

Tene Sop

Secretaire Général du

 Conseil National pour la Résistance – le Mouvement Umnyobiste (CNR-MUN)