Motion de solidarité avec le peuple Centrafricain

Le 05 Avril 2013, une coalition de mouvements rebelles dénommée SELEKA, soutenue par des forces Tchadiennes, a chassé le Président Bozizé du pouvoir en République Centrafricaine, lui-même installé après avoir renversé Ange Félix Patassé;

Considérant que la coalition rebelle SELEKA qui a pris le pouvoir s’est livré à des pillages et de grave violations de droits humains contre les populations civiles, provoquant un afflux massif de réfugiés à l’intérieur et à l’extérieur du pays;

Considérant que des milices et des groupes d’autodéfense se sont constitués partout dans le pays en réponse aux agressions de la SELEKA, faisant planer des risques élevés de guerre inter-ethnique et inter-religieuse sur le pays;

Considérant que  des milliers d’enfants soldats sont enrôlés par la rébellion de la  SELEKA, en violation des conventions internationales;

Considérant que l’ampleur des violations des droits humains perpétrées à travers le pays par les groupes armés depuis mars 2013 s’évalue à plus de 3000 morts à ce jour ;

Considérant que le conflit en Centrafrique est source potentielle de déstabilisation pour toute la sous- région d’Afrique Centrale;

Les partis politiques venant de 20 pays, membres du Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF), réunis à Dakar  du 15 au 17 novembre 2013;

1. Condamnent fermement les violations des droits humains perpétrées par les rebelles de la SELEKA contre les travailleurs et les populations Centrafricaines;

2. Expriment leur solidarité avec le peuple Centrafricain qui subit quotidiennement les violences de la SELEKA et ses métastases;

3. Appellent l’Union Africaine à prendre toutes ses responsabilités en Centrafrique, en y œuvrant pour le désarmement des rebelles de la SELEKA et pour le retour à la paix et à un ordre démocratique normal dans le pays.

Fait à Dakar, le 17 Novembre 2013

L’Assemblée Générale de l’ALNEF

 

Contact :

Amath Camara

Coordonnateur de l’ALNEF

Email: amaatibndaouda@gmail.com